20€

chiloo

chiloo

Un sens du refrain plus viral qu’un corona virus, un héritage qui va de Charles Aznavour à Stromae, une écriture franchement littéraire, un flow maîtrisé, Chiloo, 20 ans à peine, incarne cette nouvelle génération de chanteurs à l’expression infusée dans la culture rap, qui élaborent un pont solide entre tradition et modernité.
Achille (Chiloo est son surnom d’enfance, revu et corrigé à l’anglo-saxonne), né et grandi à Paris XIX eme, bénéficie très jeune d’une exposition familiale aux chansons de Stevie Wonder, Jacques Brel, Serge Lama, voire même Juliette Armanet.

Légèrement réfractaire aux contraintes du système scolaire, il y survit en se découvrant une passion pour le rap français, et se souvient du jour où il a saisi un stylo pour écrire un texte comme d’une épiphanie.
Sexion d’Assaut sert de révélateur, comme pour bien des collégiens de cette période.

Ado un rien torturé, hanté par les doutes et questionnements de son âge, il trouve dans l’écriture posée sur des instrus un soutien psychologique qui mute rapidement en structure personnelle. D’ailleurs au lycée ses notes grimpent, et il se sent mieux en exprimant ses émotions.


chiloo

20€

chiloo

Un sens du refrain plus viral qu’un corona virus, un héritage qui va de Charles Aznavour à Stromae, une écriture franchement littéraire, un flow maîtrisé, Chiloo, 20 ans à peine, incarne cette nouvelle génération de chanteurs à l’expression infusée dans la culture rap, qui élaborent un pont solide entre tradition et modernité.
Achille (Chiloo est son surnom d’enfance, revu et corrigé à l’anglo-saxonne), né et grandi à Paris XIX eme, bénéficie très jeune d’une exposition familiale aux chansons de Stevie Wonder, Jacques Brel, Serge Lama, voire même Juliette Armanet.

Légèrement réfractaire aux contraintes du système scolaire, il y survit en se découvrant une passion pour le rap français, et se souvient du jour où il a saisi un stylo pour écrire un texte comme d’une épiphanie.
Sexion d’Assaut sert de révélateur, comme pour bien des collégiens de cette période.

Ado un rien torturé, hanté par les doutes et questionnements de son âge, il trouve dans l’écriture posée sur des instrus un soutien psychologique qui mute rapidement en structure personnelle. D’ailleurs au lycée ses notes grimpent, et il se sent mieux en exprimant ses émotions.